Interview Christophe DEVOS

Pourquoi la corrida a-t-elle encore du sens aujourd’hui ? 

Pourquoi au XXIème  siècle, le spectateur, connaisseur ou non, va-t-il aux arènes ? 

Le taureau joue un rôle dans l’écologie des territoires notamment en Camargue. L’élevage du toro brave ne peut se concevoir qu’en extensif (un hectare par taureau). Ces grands espaces dédiés à l’élevage, évitent une urbanisation galopante et protègent en même temps les espèces sauvages qui cohabitent. Les éleveurs sont les premiers protecteurs de l’environnement et le taureau est élevé en bio.

Dans le Sud de la France, le taureau occupe également une place importante dans l’espace rural, urbain, économique. Il est présent dans les rues et les arènes pendant les fêtes votives et les ferias plusieurs fois par an. Des populations se rassemblent autour du taureau et font vivre toute une économie locale. C’est une culture vivace faite de traditions riches de mémoire, de pratiques, de festivités. Cette culture du taureau crée des liens étroits entre ceux qui la vivent en commun et a une dimension imaginaire et symbolique.

C’est donc pour comprendre ces codes, ces valeurs que le spectateur va aux arènes mais aussi pour partager des moments d’émotions uniques. 

Le spectateur vit par procuration le combat qui se passe en piste dans lequel l’homme met sa vie en jeu pour affronter un animal. Il vibre avec le torero et ressent ce qui se passe. L’émotion est produite par le danger que le taureau fait régner en piste. Ce danger donne une authenticité au combat. La mort du torero est une possibilité réelle. L’enjeu est véritable. La tauromachie a une dimension tragique. Le taureau est un véritable adversaire qui charge sans relâche tout ce qui est dans son territoire. « Le torero est un acteur à qui il arrive des choses vraies » comme le dit Orson Welles. Il y a toujours une part d’imprévisible, d’aléatoire, d’incertitudes. Chaque taureau est un animal unique qu’il va falloir comprendre et auquel il faudra s’adapter pour le faire passer. Le torero doit faire preuve d’intelligence, décoder le comportement du taureau et établir un dialogue avec lui. Il ne peut le contraindre par la force.

L’émotion est également produite par la dimension esthétique du combat.

En même temps qu’il dévie la charge du taureau avec une cape et une muleta, le torero crée de la beauté par sa posture, ses déplacements, son élégance et la façon dont ses gestes conduisent cette charge. Les mouvements de la cape ou de la muleta dessinent des formes. Ils créent une image harmonieuse entre mouvement de l’étoffe et charge du fauve. La beauté est ce qui communique l’émotion. L’habit de lumière, les couleurs, la musique, la mise en scène, le rituel renforcent l’intensité des gestes et lui accordent toute son importance. 

L’art et l’émotion apparaissent quand le mouvement de la muleta du torero est en accord parfait avec la charge vibrante du toro qui attaque sans arrêt les leurres entre les passes. C’est ce qui permet au torero de dominer le taureau et que l’on appelle le temple. Une faena devient un art quand elle est capable d’émouvoir celui qui la regarde.

L’inspiration joue également un rôle. Les gestes qui marquent les esprits et dont on se souvient sont ceux auxquels personne ne s’attend. Ils sont spontanés, non réfléchis, surgissent sur l’instant. Une passe de capote ou de muleta qui sort de l’ordinaire fait rugir les arènes. Elles se mettent alors à retentir d’une seule voix avec des olés qui prennent aux tripes. 

C’est donc la rencontre d’un taureau et d’un torero qui font d’une faena un moment d’émotion unique. C’est ce qui fait le mystère de la corrida : on ne sait jamais ce que l’on va voir, ni ce qui va se passer. C’est pour cela que le spectateur va aux arènes.  

DEVOS Christophe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :